Le Fox Terrier à poil lisse.

 

 

 

 

 

Standard F.C.I. N°12 / 02.03.1998 / F

TRADUCTION : Prof. R. Triquet.
ORIGINE : Grande Bretagne.
DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 24.06.1987.
UTILISATION : Terrier.
CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 3 Terriers. Section 1 Terriers de grande et moyenne taille. Epreuve de travail facultative.

 

Aspect général.

Actif et plein d’entrain. De l’ossature et de la force en un petit volume. Jamais lourdaud ni grossier dans ses formes. Ni trop haut ni trop court sur pattes. En station debout, le fox-terrier ressemble à un cheval de chasse (hunter) bien construit, au dos court et couvrant beaucoup de terrain.

bouledoguefrancais01.jpg

Comportement / Caractère.

Actif, vif dans ses mouvements, dressé en alerte. Amical, sociable et intrépide.

 

Tête.

.

Région cranienne.

Crâne : Plat, modérément étroit ; sa largeur diminue graduellement vers les yeux.
Stop : Léger.

 

Région faciale.

Truffe : Noire.
Museau : Les mâchoires supérieures et inférieures sont fortes et musclées et le museau ne tombe que légèrement sous les yeux. Cette partie du museau est modérément ciselée, de sorte qu’elle ne descend pas en ligne droite à la façon d’un coin.
Mâchoires/dents : Les mâchoires sont fortes et présentent un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées d’équerre par rapport aux mâchoires.
Joues : Jamais pleines.
Yeux : Foncés, petits et assez profondément enfoncés dans l’orbite, de forme aussi arrondie que possible. L’expression est vive et intelligente.
Oreilles : Petites, en forme de V, elles retombent vers l’avant tout contre les joues. Elles ne pendent pas sur les côtés de la tête. Le pli des oreilles est au-dessus du niveau du crâne. Le pavillon est d’une épaisseur moyenne.

bouledoguefrancais01.jpg

Cou.

Net, musclé, exempt de fanon, de bonne longueur. Il s’élargit graduellement vers l’épaule.

 

Corps.

Dos : Court, horizontal, solide, sans laxité.
Rein : Puissant, à peine arqué.
Poitrine : Bien descendue, pas large.
Côtes : Les côtes antérieures sont modérément cintrées. Les côtes postérieures sont longues.

 

Queue.

Il est d’usage d’écourter la queue. Attachée plutôt haut et portée gaiement mais pas sur le dos, ni enroulée. Bien forte.

bouledoguefrancais01.jpg

Membres.

.

Avant-main.

Vus sous n’importe quel angle , les antérieurs sont droits. L’ossature des antérieurs est forte de toute part.
Epaule : Longue et oblique, bien inclinée vers l’arrière ; la pointe de l’épaule est finement dessinée. Le garrot est nettement dégagé.

 

Arrière-main.

Fort, musclé, sans croupe avalée ni fléchissement excessif du membre postérieur.
Cuisses : Longues et puissantes.
Grassets : Bien angulés.
Jarrets : Bien descendus.

 

Pieds.

Petits, ronds et compacts. Coussinets durs et résistants. Les doigts sont modérément cambrés et les pieds ne sont ni en dedans ni en dehors.

 

Allures / Mouvements.

Les membres antérieurs et postérieurs se portent droit devant et sont parallèles. Les coudes jouent librement dans l’axe du corps, sans être gênés par les côtes. Les grassets ne sont ni en dedans ni en dehors. Une bonne impulsion est donnée par la bonne flexion des membres postérieurs.

 

Robe.

.

Poil.

Droit, plat, lisse, dur, dense et abondant. Le ventre et le dessous des cuisses ne sont pas dégarnis.

bouledoguefrancais01.jpg

Couleurs.

Le blanc doit dominer ; tout blanc, blanc avec des marques fauves (tan), noires ou noir et fauve ( noir et feu). Les marques bringées, rouges ou marron (foie) sont inacceptables.

 

Poids.

Mâles : de 16 à 18 livres anglaises ( 7,3 kg à 8,2 kg).
Femelles : de 15 à 17 livres anglaises ( 6,8 kg à 7,7 kg ).

 

Défauts.

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

 

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

Source du standard officiel: SCC.

 

Dernière mise à jour le 04.08.2009